purificateur d'air

Peut-on faire confiance aux purificateurs d’air ?

C’est indéniable, les purificateurs d’air sont à la mode. De nombreuses technologies ont fait leur apparition, de nombreuses marques ont développé leurs modèles, et on peut maintenant se procurer des purificateurs d’air de toutes tailles, et pour tous les budgets. Mais avant même de savoir choisir le purificateur qui convient, il faut se poser la question : est-ce vraiment utile de purifier son air ? Ensuite, si c’est utile, est-ce que les purificateurs sont fiables, le sont-ils tous ?

Est-il utile de purifier l’air intérieur ?

purificateur d'airTout d’abord, il faut savoir que l’on parle d’air intérieur, car il est difficile d’agir à notre niveau sur la pollution extérieure. Cela tombe bien en fait, car c’est à l’intérieur que l’air est le plus pollué. En effet l’air intérieur reçoit de la pollution venant de l’air extérieur, mais qui s’accumule, et subit en plus les sources de pollution situées à l’intérieur des bâtiments. Et elles sont nombreuses : produits d’entretien, gazinières, cheminées, chauffage, peintures, moisissures, acariens, fumées, etc. Résultat : en moyenne, l’air intérieur est 5 fois plus pollué que l’air extérieur. Or, un adulte respire en moyenne 10kg d’air par jour. Vous avez bien lu, 10 kilogrammes. Notre corps est donc principalement constitué de l’air que l’on respire, et un peu de pollution à chaque bouffée d’air, peut avoir des conséquences très sérieuses voire dangereuses : fatigue, stress, trouble de la concentration, trouble du sommeil, irritations, maladies respiratoires, fragilité du corps, et même sur le long terme un risque décuplé de maladies graves (cancer par exemple).

C’est pourquoi nous sommes convaincus qu’il est utile, par moment même indispensable de purifier l’air à la maison. Autant qu’il est nécessaire de boire de l’eau propre, et de ne pas manger des produits dangereux pour la santé.
La bonne nouvelle, c’est qu’il maintenant facile de purifier son air, à la maison ou au travail.

Les purificateurs d’air sont-ils efficaces ?

En résumé, il existe de nombreuses technologies pour purifier l’air : soit des techniques de filtration (filtre HEPA, filtre au charbon actif), soit des techniques de réactions physicochimiques avec les polluants (ioniseur d’air, filtres à photocatalyse froide, photo-catalyseur à UV, filtre à plasma, etc.). La liste de technologies est longue, et pas toujours rassurante quand on n’est pas expert. A ce sujet, n’hésitez pas à lire notre article sur le fonctionnement des purificateurs d’air.

purificateur d'airCe qui est certain, c’est que les technologies citées plus haut n’ont pas toutes la même efficacité, et que certaines présentent même parfois quelques risques. Notre conseil est donc de privilégier les technologies matures, et maîtrisées de longue dates.

A ce titre, la filtration HEPA et la filtration au charbon actif existent depuis longtemps, et sont par exemple utilisées en milieu médical. Elles sont donc absolument sans danger. Un filtre HEPA bloque les particules fines qui passent à travers sa maille. C’est une technologie efficace, capable de bloquer jusqu’à 99.97% des particules de l’air. Seules les particules les plus petites, de l’ordre du nanomètre, lui résistent. Notez aussi que les filtres HEPA sont classées sur la taille des particules qu’ils peuvent bloquer, et leur niveau d’efficacité. On parle de E10, E11, H12, H13, H14, U15… En dessous de H12, il s’agit d’un filtre bon marché, à l’efficacité moyenne. A partir de H13, l’efficacité est redoutable, mais attention, dès H14, le débit d’air est trop ralenti, l’air se faufile par des failles, et l’efficacité est alors réduite. Notre analyse est donc qu’un filtre H13 est le plus adapté aux maisons et bureaux de travail.

Les filtres au charbon actif ont une efficacité inférieure aux filtre HEPA, mais ils ciblent des polluants que les filtres laissent passer : gaz, composés organiques volatiles, fumées, mauvaises odeurs, etc. Les filtres au charbon actif sont donc de très bons compléments aux filtres HEPA. Mais tous les filtres au charbon actif ne se valent pas. Certains n’ont que quelques grammes de charbon actif. Il faut privilégier les purificateurs d’air avec des filtres au charbon activé plus denses. Surtout, l’air devrai passer parfois plusieurs fois par le filtre avant d’être purifié. Ne prenez donc pas un purificateur d’air trop petit, trop lent, ou avec trop peu de charbon actif.

Les autres technologies sont en général moins efficaces pour dépolluer l’air, ou alors elles sont efficaces mais libèrent aussi des résidus de polluants. Par exemple, un ioniseur de mauvaise qualité, d’après l’ANSES, peut libérer de l’ozone en quantité. Evitez donc les ioniseurs bon marché de marque inconnue. Evitez aussi les ioniseurs seuls, dont l’efficacité pour dépolluer l’air est trop lente. Si quelques minutes suffisent à un filtre HEPA pour purifier une pièce, il faut plus d’une journée à un ioniseur pour être efficace. Une porte ouverte, un courant d’air, ou pire, une source de pollution dans la pièce, et tout le travail du ioniseur est à reprendre à zéro. Là aussi, nous pensons qu’un ioniseur, s’il est de bonne qualité, est un bon complément au filtre HEPA. En effet, il apportera sa touche positive sans ne compter que sur lui pour dépolluer la pièce, et surtout il apportera un effet bien-être et vivifiant, réputé des ions négatifs.

Peut-on croire les superficies de pièces mises en avant par les marques ?

Il faut être prudent. Nous considérons un purificateur est efficace quand il purifie une pièce en 30 minutes maximum. Au-delà, les sources de pollution intérieure risquent de le surmener, et le moindre courant d’air risque de le rendre inefficace. C’est le CADR d’un purificateur d’air qu’il faut regarder. Comprenez qu’un CADR (clean air delivery rate), c’est le débit d’air purifié d’un purificateur d’air. Les fabricants qui ne mentionnent pas leur CADR cachent souvent que leur CADR est trop faible.

purificateur d'airPour un CADR inférieur à 50m3/heure, vous avez un purificateur d’appoint, utile dans une voiture, une très petite pièce (mois de 5m²), ou alors pour envoyer un léger courant d’être pur vers une personne. A partir de 75m3/heure, vous avez un purificateur d’air compact, et vous pouvez véritablement dépolluer une petite pièce, de 10 à 15m² environ. A partir de 200m3/heure, vous avez un purificateur d’air de grande taille, vous pouvez dépolluer une pièce de 25m², voire 35m² ou 40m² si le purificateur d’air est bien placé. En effet, si vous placez votre purificateur dans un coin de la pièce où derrière une porte, il ne sera pas capable d’aller chercher l’air pollué de l’autre côté de la pièce.

A partir de 300m3/heure, voire beaucoup plus parfois, vous pouvez véritablement purifier de très grandes pièces, supérieures à 60m². Mais là aussi attention, il est essentiel de placer le purificateur d’air dans un endroit où il sera en mesure de faire circuler l’air dans toute la pièce. Ce n’est pas évident, voire parfois impossible. C’est pourquoi nous recommandons souvent d’utiliser plutôt 2 purificateurs d’air de CADR 200m3/heure dans une même pièce, plutôt qu’un seul purificateur d’air de CADR 400m3/heure.

Conclusion : peut faire confiance aux purificateurs d’air ?

En règle générale oui, mais privilégiez des technologies simples de type HEPA, charbon actif, voire ioniseur en complément. Choisissez des marques qui communiquent sur leur qualité. Vérifiez le CADR d’un purificateur afin de vérifier si sa taille est adaptée à votre besoin. Ne croyez pas systématiquement les superficies de pièces annoncées par les fabricants, surtout s’ils ne communiquent pas leur CADR. Avec toutes ces précautions, vous trouverez certainement le purificateur qui vous convient. Et pour plus d’aide, n’hésitez pas à regarder notre comparatif, mis à jour régulièrement !